Peluche avec des pansements

En cas de problème, lors d'un entraînement ou d'une compétition, quels sont les gestes à faire face à un traumatisme sportif aigu ?

Vous courez en sous-bois puis soudain, une pierre, une ornière, une racine que vous n'avez pas vue, et votre pied se tord vers l'intérieur.

Vous voilà victime d'une entorse

Voici quelques gestes qu'il importe de réaliser au plus vite après l'accident :

  • Ne pas insister pour marcher ou courir si cela est douloureux = repos relatif.
  • En cas de gêne notable à la marche, utiliser si possible des béquilles pendant quelques jours.
  • Juste après le traumatisme, appliquer de la glace sous forme d'un sac rempli d'un fond d'eau et de glaçons.
  • Apposer un linge mince entre le sac et les glaçons (risque de brûlure).
  • Garder la glace entre 20 et 30 minutes. Renouveler l'application 4 à 5 fois dans la journée, et ce durant 48 heures environ (afin de lutter contre l'œdème, la douleur, l'inflammation).
  • Mettre une bande cohésive (type Elastoplast, Urgoband, Coheban ou autre) afin de réaliser une compression externe qui drainera les épanchements articulaires.
  • Surélever le pied lors des positions de repos et de sommeil.

Celle marche à suivre s'applique également pour tous les traumatismes aigus non graves : élongation ou claquage musculaire, rupture tendineuse ou tendinite aiguë.

Consultez un médecin

Un bilan du médecin du sport permettra d'écarter toute fracture et vous donnera le degré de gravité de l'entorse, élément capital pour un traitement adapté. Vous aurez intérêt à consulter un médecin dans les cas suivants :

  • craquement
  • gonflement important et rapide
  • ecchymose en quelques minutes
  • gêne majeure à poser le pied au sol et à réaliser trois pas normalement
  • déformation de la cheville
  • douleur rapidement insupportable
Publié le | 1 973 vues | Par Partenaire Sport